Le travail du commun (2016)

Le travail du commun, Éditions du commun, février 2016, 310 pages, 18 euros

isbn : 979-10-95630-04-3

 

Pascal Nicolas-Le Strat

 

Il est possible d'acheter le livre en ligne sur le site des Éditions du commun : acheter "Le travail du commun"

 

 

Le travail du communLe commun a fait son grand retour dans les pratiques mais surtout dans les discours médiatiques, numériques et politiques. Pascal Nicolas-Le Strat attrape ce terme pour le travailler de manière conceptuelle afin de mieux y revenir dans nos quotidiens. Ce passage obligé permet de retourner voir le commun dans ce qui fait son actualité mais aussi son intemporalité : les biens communs du numériques aux ressources naturelles, des pratiques collectives aux enjeux de communautés, des savoirs expérientiels…

L’engagement pour le commun se manifeste avec force. Il est au cœur des luttes sociales et écologiques (squat, occupation, Zone À Défendre…) et au centre d’une multiplicité d’expérimentations qui transforment en profondeur les formes de vie et d’activité (atelier coopératif, communauté de pratique, centre social autogéré…).
Le commun est donc mis au travail par de nombreux collectifs qui refusent de se laisser déposséder de leur vie et de leurs espoirs tant par une gestion étatique lourdement technocratisée et bureaucratisée, que par le fonctionnement arbitraire et inégalitaire du marché. Le travail du commun puise son énergie émancipatrice dans cette double critique, critique de l’État qui dépossède les citoyens de l’administration des biens et services d’intérêt collectif, critique du marché qui isole les individus et corrompt systématiquement les possibilité de partage et de mutualisation.
Le travail du commun témoigne de la volonté d’agir en commun pour construire les communs indispensables à une vie plus juste et plus égalitaire, que ce soit dans notre vie quotidienne avec le désir de renouer avec des formes de vie plus conviviales et plus solidaires ou que ce soit dans nos activités professionnelles et militantes dans un idéal de coopération et d’autonomie.
Ce livre explore plusieurs des questions qui s’ouvrent lorsque le commun est mis au travail. Comment instituer démocratiquement un commun ? Comment se décaler par rapport aux modèles dominants et rouvrir nos imaginaires ? Comment agir ensemble pour développer la part commune de nos vies et de nos activités ? Ce livre dialogue avec plusieurs des cadres de pensée et d’action qui animent aujourd’hui la critique sociale : Do It Yourself, capacitation, co-création….

 

Sommaire :

Introduction. Un déboîtement radical
Lecture 1. L’exigence de communs, la passion du commun – lectures de Toni Negri et de Hardt & Negri
Texte 1. Agir en commun / agir le commun
Texte 2. Commun oppositionnel
Texte 3. « Travail d’institution » et capacitation du commun
Lecture 2. Fauteurs d’histoire(s). À propos de « Constellations (Trajectoires révolutionnaires du jeune 21e siècle) » du collectif Mauvaise Troupe
Texte 4. De la fabrication institutionnelle des impuissances-à-agir au développement d’un empowerment
Texte 5. En quête, en conquête d’une autonomie – entre Do It Yourself et Do It Together
Texte 6. Arts de faire commun (construction d’un commun / constitution du commun)
Lecture 3. Faire œuvre commune. À propos du livre de Yvain von Stebut, « Inventer son métier à la banlieue de l’art »
Texte 7. Entre travail du social et travail du commun
Texte 8. Une politique de co-création
Texte 9. Vers une épistémopolitique du commun
Lecture 4 : Le travail historique du commun, à la lecture de « ZOMIA, ou l’art de ne pas être gouverné » de James C. Scott
Conclusion. Un travail situé, un travail continué

Site de recherche de Pascal Nicolas-Le Strat. Nombreux articles en libre lecture

www.le-commun.fr

Site collectif de recherche des Fabriques de sociologie - Corpus de textes, Ecole mutuelle, Encyclopédie

www.fabriquesdesociologie.net

Maison d'édition créée par Benjamin Roux, domiciliée à Saint-Germain sur Ille

www.editionsducommun.org